Du challenge et du jeu dans notre dernier MOOC ! Rencontre avec Christine Vaufrey et Yann Malidor

A l’occasion de la sortie du dernier MOOC culturel de la Fondation Orange, sur l’histoire de la BD, nous avons rencontré Christine Vaufrey (directrice de Pimenko) et Yann Malidor (chargé de projets culturels et de mécénat à la Fondation Orange) afin de leur poser quelques questions sur l’intégration d’un nouveau plugin. Son but : stimuler la participation en créant du challenge tout au long du MOOC.

Pouvez-vous nous expliquer à quoi sert ce plugin ?

C.V :

Pimenko a proposé ce plugin à la Fondation Orange comme une option à explorer afin d’aider à retenir les participants aux moocs. Le problème majeur c’est que les gens s’inscrivent mais après la première séquence, il y a une chute énorme. L’idée est de mettre du challenge et de la gamification pour inciter les participants à aller plus loin. Lors du premier confinement, beaucoup de gens ont découvert les moocs. On a vu arriver un nouveau public, plus jeune, moins académique. Il fallait que l’on trouve une idée pour les stimuler et leur donner envie de revenir.

Y.M :

Pour nos précédents moocs culturels, nous avions une perte de 50% du nombre d’actifs après la 1ère séquence et plus de 70% entre la 1ère et la dernière séquence. Les utilisateurs n’ont pas le temps, ils se disent qu’ils reviendront plus tard et finalement ils ne reviennent pas… Il fallait que l’on trouve une solution pour y remédier. Avec ce plugin « super challenge », nous voulons apporter un côté ludique en distillant des jeux tout au long du MOOC. Nous allons également nous en servir pour relancer les utilisateurs à travers des newsletters ou pop-ups et ainsi améliorer la fréquentation du MOOC.

 Qui a eu l’idée de le créer ?

C.V :

C’est Pimenko. Nous en avions développé un du même genre pour une association de région parisienne qui donne des cours d’histoire de l’art. C’était pour un MOOC sur l’œuvre de Renoir. A l’époque, nous avions constaté que les gens se prenaient au jeu. Du coup, nous avons continué à la développer et l’avons installé sur la plateforme des MOOCs culturels.

  • Quel est le principe ?

Y.M :

Le but est de collecter des points. Il y a des activités simples, d’autres plus compliquées avec de la recherche et certaines encouragent la créativité avec des outils numériques. Au bout de 750 points collectés, vous pouvez participer au tirage au sort. Tout a été pensé pour que ce soit accessible au plus grand nombre tout en étant challengeant.

Est-ce que vous avez vu un tel dispositif ailleurs ? 

C.V :

C’est la première fois qu’un plug in de jeu est utilisé dans un MOOC. Il n’y a que nous qui avons mis cela en place. C’est inspiré de nombreuses choses que l’on trouve sur certaines plateformes mais là on est vraiment dans une optique ludique, de jeu. Les moocs culturels de la Fondation Orange sont des programmes de loisirs, les gens y participent par plaisir car ils aiment la culture sous toutes ses formes.

Y.M :

Nous avions déjà un système de récompense avec des badges et un quiz qui était envoyé à la fin du MOOC. Nous nous sommes demandés si on devait remplacer ce système ou le conserver et finalement nous avons gardé les deux manières de participer : les badges et la gamification.

Combien de temps il vous fallut pour développer ce plugin ?

C.V :

C’est un développement continu. Nous sommes partis d’une base existante, un plugin de plateforme en open source, nous avons fait un premier round de développement pour le MOOC Renoir et un deuxième pour la plateforme Orange. Il va continuer à s’adapter à nos clients, à leurs propres exigences. C’est un plugin entièrement personnalisable.

Pour le moment, est-ce que le plugin a du succès ?

C.V :

Il y a des gens qui sont déjà complètement accrocs ! Par exemple, il y avait une question qui a été mal comprise par certaines personnes. Celles qui se sont trompées et n’ont pas eu leurs points nous ont laissé des commentaires pour nous dire de changer la formulation ! L’avantage est que l’on peut commencer à n’importe quel moment, recommencer du début et si vous ne voulez pas jouer, vous ne répondez pas. Il n’y a rien de contraignant. Chacun est libre de participer à sa manière.

Y.M :

C’est un peu tôt pour le dire mais nous avons un questionnaire de satisfaction à la fin du MOOC et pour le moment plus de 100 personnes ont répondu, avec 50% de participations au « super challenge ». Nous avons également posé des questions sur le système de points et les retours sont très positifs. Les utilisateurs trouvent le système ludique, rigolo, motivant…La participation à un forum est récompensée par 50 points. Il n’y avait pas grand monde sur ce forum dans les derniers MOOCs, mais sur le MOOC BD, c’est la foule ! C’est un effet direct du système de récompense.

Vous pensez à des améliorations de ce plug in pour les moocs de la Fondation Orange ?

Y.M :

Nous verrons à la fin du MOOC sur la BD mais il y aura surement des améliorations pour aller encore plus loin. Peut-être la manière de le présenter, de mieux l’intégrer au programme ou encore de donner la possibilité au participant de décider, dès le début, s’il veut jouer ou non.

Vous allez intégrer ce plugin dans d’autres moocs ?

C.V

Oui, il sera intégré dans les prochains moocs de la Fondation Orange ainsi que pour d’autres organismes.

D’ailleurs, vous qui nous lisez, Si vous souhaitez rendre vos moocs populaires auprès d’un public le plus large possible et que vous utilisez la plateforme Moodle, ce plugin est une bonne idée. Il offre énormément de possibilités, c’est très souple car on peut le programmer comme on le veut.

Y.M :

Oui, nous allons lancer un nouveau MOOC fin janvier sur les effets spéciaux ainsi qu’un autre début mars sur les femmes peintres et tous les deux auront le plugin intégré. Le but est d’améliorer et d’adapter le plugin au fur et à mesure des moocs.

Vous souhaitez tester ce plug in ? Participez au « Super Challenge » de notre MOOC sur l’histoire de la BD !

Vous avez une plateforme Moodle et vous souhaitez avoir des informations sur le fonctionnement du plug in ? Contactez-nous

, ,
Article précédent
Le live en formation à distance : à consommer avec modération !

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu