Mobile learning au musée : c’est parti !

Mooc et Cie fait partie des 6 start-ups et entreprises retenues par la French Tech de Saint-Étienne, à travers son programme #DesignTech, pour fêter les 30 ans du Musée d’Art moderne. L’occasion pour nous de tester et d’améliorer Banana Learning Museum, la déclinaison « culture » de notre application mobile de formation.

Un terrain de jeu au cœur de la cité du design

« Saint-Étienne est une ville laboratoire ». C’est Léa qui le dit, l’une des deux designers avec qui nous ferons équipe tout au long de cette expérimentation. À Saint-Étienne, qui appartient au réseau des « Villes créatives » de l’Unesco depuis 2010, le design est roi. Un design pensé pour et avec l’usager, le citoyen. Un design qui s’attaque aux questions essentielles, telles que les énergies de demain ou les mutations du travail.

Et son Musée d’Art moderne (MAMC) vaut le déplacement : on y découvre une stupéfiante collection d’œuvres modernes et contemporaines, actuellement magnifiées par l’exposition intitulée Considérer le monde. De grands noms de la peinture (Soulages, Miro, Warhol, Klein…) des installations étonnantes, des photographes de premier plan vous attendent dans le grand parallélépipède noir installé à la lisière de la ville. Ici, pas de queue interminable, pas de cohue devant les œuvres. Des explications claires, accessibles à tous (mais oui, pas la peine de jargonner pour prouver sa grande connaissance du sujet !), accompagnent le visiteur. Et bientôt, ce même visiteur pourra poursuivre sa visite avec des contenus en ligne. Des contenus pérennes et de qualité, qui l’inviteront à débattre, créer, rassembler, s’étonner, réfléchir… Se cultiver, comme on cultive une terre fertile.

La participation au cœur de la démarche

Au cœur de notre démarche, la participation. Car notre ambition est de décliner dans une application mobile l’expérience acquise au travers des MOOCs Culture. Nous avons d’ailleurs eu l’occasion de le rappeler lors du salon Museum Connections : on apprend en faisant, de mille et une manières. Chaque MOOC Culture a recueilli entre 2 500 et 6 000 contributions d’utilisateurs qui se sont prêtés au jeu de nos activités créatives. Et nous avons la ferme intention de poursuivre dans cette voie, auprès de publics encore plus divers, au travers de nos applications mobiles.

De nouveaux publics pour le musée

L’expérimentation menée avec le MAMC nous permettra de vérifier si nous parvenons à toucher des publics nouveaux. Ceux qui se disent peu intéressés par les formes traditionnelles de confrontation aux œuvres. Nous verrons également si les publics plus familiers des musées apprécient les prolongations de visite proposées par l’appli. En d’autres termes, le défi est à la fois de renouveler et de fidéliser les publics. La collaboration rapprochée avec des designers et l’équipe du Musée nous conduira sans aucun doute à revoir des pans entiers de l’appli et de nos scénarios pédagogiques. Tant mieux !

A l’occasion de Museum Connections et du Sitem, nous avons échangé avec les représentants d’une vingtaine d’établissements culturels. La plupart d’entre eux ont déjà engagé une réflexion sur les MOOC et les contenus de formation en ligne. Par conséquent, le travail qui s’annonce avec le MAMC profitera à à une communauté culturelle plus vaste. Affaire à suivre !

Crédits photos :
© Capture vidéo Smartify
© Trenta

, , , , , , , , , , ,
Article précédent
Allô Marianne, une appli mobile pour comprendre les valeurs de la république (et arrêter de se taper dessus)
Article suivant
Frédéric Duriez, ou le dessin pour apprendre

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu