Une brève histoire de l’art, une longue histoire de confiance

Les MOOC Culture d’Orange et de ses partenaires connaissent un succès constant qui s’ancre dans une solide base de confiance.

Il y a déjà près de 17 500 inscrits au MOOC Une Brève Histoire de l’Art, distribué sur solerni par Orange et la RMN-Grand Palais. Depuis l’ouverture du MOOC sur l’Impressionnisme en 2014, chaque MOOC Culture d’Orange et ses partenaires réunit de 13 000 à plus de 17 000 personnes. On ne note donc pas d’effet d’usure sur le format, le mode de distribution, les sujets abordés. Bien au contraire : le plus récent MOOC en date fait encore mieux, en termes de fréquentation, que les précédents.

Ce succès tient à plusieurs facteurs : la présence des meilleurs spécialistes et d’institutions prestigieuses dans chacun de ces MOOC; l’importance des moyens mis en oeuvre à tous les niveaux de production (plateforme, vidéos, activités, iconographie…); l’abondance des créations originales et la diversité des médias proposés; la richesse des dossiers documentaires; la place offerte aux participants au travers des activités créatives ou de réflexion; une animation serrée, chaleureuse et valorisante… Et tout ceci s’appuie sur un élément capital : des partenariats suivis et de qualité.

Une-brève-histoire-de-l’art,-une-longue-histoire-de-confiance

 

L’innovation naît de la confiance

MOOC et Cie travaille avec l’équipe des MOOC Culture d’Orange depuis la création de ces derniers, tout comme Les Demoiselles (direction artistique), Frédéric Duriez (dessinateur) et bien sûr l’équipe technique de solerni. Nous avons jusqu’à présent produit 3 MOOCs avec la RMN-Grand Palais. A chaque nouvelle collaboration, nous avons vu les choses se simplifier, se faire avec un plaisir croissant, une efficience accrue. Le process devenant plus fluide, cela a ouvert de nouveaux espaces de créativité. Confiants les uns dans les autres, sûrs de nos compétences partagées, nous avons osé renouveler certains éléments. Les activités pédagogiques ont changé, les vidéos aussi. Les dossiers documentaires se font plus denses et diversifiés. solerni a elle aussi évolué et permet désormais une consultation fluide des contenus sur appareil mobile : nous avons saisi cette opportunité pour créer des activités pédagogiques réalisables avec un smartphone. Et, croyez-moi, il ne s’agit pas de tirer sur des avions ou de faire rentrer des chiens dans des niches ! Non, il s’agit de vraies activités créatives, qui mobilisent par exemple l’appareil photo du smartphone.

Bien sûr, nombre de MOOCs sont encore des « premières fois », les produits de premières collaborations. De beaux succès, qui demandent probablement à être prolongés, élargis, transformés, par de nouvelles aventures. Pas nécessairement sous forme de MOOC d’ailleurs : l’apprentissage et la médiation en ligne se déclinent désormais de bien des façons.

Vers une co-construction de la culture et des savoirs

Si les MOOC Culture évoluent, ils conservent nombre d’éléments qui font leur singularité, leur marque de fabrique. La place offerte aux participants en fait partie. C’est par eux que s’établit le pont entre culture et éducation, deux domaines qui, d’ordinaire, ont du mal à s’entendre et à se parler*. A travers des activités originales favorisant l’expression et la singularité, nous sommes engagés dans une démarche globale de co-création de contenus. Là encore, la confiance règne en maître :  ces MOOCs portent haut l’idée que la connaissance ne s’acquiert pas mais se construit, et que la culture est avant tout affaire de vivre ensemble. Certes, tous les participants aux MOOCs culture ne s’impliquent pas à la même hauteur dans ce qui leur est proposé. Mais ceux qui le souhaitent le peuvent, et leur nombre ne faiblit pas. Les participants les plus engagés font preuve d’audace et remontent leurs manches, par centaines. Ils font culture.

 

Cette dynamique de co-construction irrigue toutes nos productions, qu’il s’agisse des MOOCs ouverts à tous ou de cours fermés réservés à certains. C’est pourtant dans les MOOCs Culture qu’elle s’épanouit le plus largement, de par la taille des communautés qu’ils rassemblent. Car oui, certaines choses marchent beaucoup mieux en grands groupes qu’en petits !

Inscrivez-vous au MOOC Une brève histoire de l’Art !

* L’arrivée de Françoise Nyssen à la tête du Ministère de la Culture ouvre ici de nouvelles perspectives de rapprochement, dans la mesure où Mme Nyssen est non seulement une éditrice de premier plan, mais aussi la promotrice d’une école alternative, fondée sur la liberté, l’autonomie, la forte relation des enfants aux éléments naturels. Enfin un peu d’air ?

, , , , , , , , , ,
Article précédent
MOOC Origines de l’Homme : le bilan
Article suivant
Formation en ligne : la fécondité de l’invisible

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu