« Je rêverais de créer un Mooc pendant le Festival d’Avignon »

 

Paul Rondin, directeur délégué du Festival d’Avignon, est interviewé par la journaliste Nathalie Cuman au sujet des Mooc. Un point de vue très stimulant sur le rôle culturel des Mooc !

Le Festival d’Avignon s’ouvre de plus en plus au numérique ! Il serait même très bien classé dans la catégorie « théâtre et danse contemporaine » sur les réseaux sociaux, comme le note Paul Rondin, directeur délégué du Festival d’Avignon, au cours d’une interview réalisée par la journaliste Nathalie Cuman (dans le cadre de son « JT Territoires Numériques »).

Cette vidéo, publiée sur le site paroles d’élus, lui donne aussi l’occasion d’exprimer son rêve de créer un Mooc pendant le Festival d’Avignon. Une idée parfaitement en phase avec le mode d’acculturation du célèbre Festival : « convier les personnes à se rassembler et à partager une émotion ».

Convaincu des atouts du numérique, Paul Rondin rappelle également que le Festival, dans le cadre de sa mission d’intérêt général, se fait un devoir de « démocratiser la culture, de la rendre accessible à tous. Le numérique y contribue très largement… C’est un outil relationnel avec les publics, nouveau et d’une puissance inimaginable ».

Dans ce même « JT Territoires Numériques » s’expriment d’autres spécialistes et passionnés. Ainsi Françoise Fernandes (chef de projets Mooc chez Orange), à propos du Mooc Picasso, souligne l’intérêt d’ancrer un Mooc dans l’événement physique que constitue une grande exposition.

Quant à Roei Amit (directeur du numérique au Grand Palais), il rappelle les multiples avantages que présentent les Mooc pour les établissements culturels, avant ou après une exposition.

Pour sa part, Christine Vaufrey souligne qu’il existe en France « un capital culturel considérable » qui, grâce aux Mooc, peut devenir accessible à des dizaines de milliers de personnes. Avec pour avantage de susciter un fort sentiment de reconnaissance du public envers l’institution culturelle ayant fourni cette exceptionnelle opportunité de partage.

Nous ne manquerons pas, en cette année 2016, de revenir souvent sur cette thématique des Mooc culturels, en pleine évolution !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu