Le live en formation à distance : à consommer avec modération !

Avec le deuxième confinement, c’est le retour des cours à distance dans les centres de formation, les établissements d’enseignement supérieur et les lycées. Mais a-t-on tiré des leçons du précédent confinement et fait-on mieux cette fois-ci ? Le live, ou cours filmé, semble être la solution la plus facile pour remplacer un cours traditionnel. Mais en la matière, le plus simple n’est pas nécessairement le plus efficace.  Voici pourquoi.

Les avantages et inconvénients du live

Le live présente de nombreux avantages : il permet d’assurer les cours de la même manière qu’en présentiel (les étudiants ou professeurs n’ont pas besoin de compétences supplémentaires) et il ne demande aucune réorganisation au niveau du temps de travail. Pendant qu’ils suivent les cours filmés, on sait où sont les étudiants et ce qu’ils font (dans la mesure où ils n’éteignent pas leurs caméras !).

Parlons maintenant des inconvénients. Pour commencer, les professeurs ont souvent l’impression de parler tout seuls, dans le vide. Ils ne voient pas leur auditoire et ne captent aucune réaction. Ce manque d’interaction peut s’avérer difficile à gérer, un peu déconcertant voire frustrant.

Pour les apprenants, l’excès de cours filmés peut vite devenir épuisant. Les étudiants vont regarder leur écran toute la journée, ce qui est très fatiguant pour les yeux, ils vont manquer d’attention et finir par complètement lâcher le cours à la fin de la journée.

Pour limiter ces inconvénients et bâtir des formations à distance qui vous seront utiles au-delà des temps de confinement, nous vous proposons deux pistes :

  • (Re)découvrir les plateformes de formation, qui permettent de proposer des ressources variées aux apprenants et donc éviter qu’ils ne décrochent.
  • Conjuguer les temps d’apprentissage synchrone et asynchrone pour une formation agréable, la plus pédagogique possible et réussie.

La plateforme, votre couteau suisse pour la formation en ligne

Certes, vous n’avez pas besoin d’une plateforme de formation pour organiser vos séances de cours à distance. Un simple logiciel de visioconférence suffit. Si vous souhaitez mettre çà disposition des étudiants des ressources complémentaires, vous pourrez aussi utiliser des espaces de stockage, tels que Dropbox par exemple. Mais nous vous conseillons malgré tout de vous doter d’une plateforme. Cela vous permettra :

– D’y stocker vos enregistrements de cours

– De créer des exercices de type quiz avec les outils intégrés

– De stocker les travaux des étudiants et les corrections

– De centraliser et d’organiser les ressources du web

Bref, de créer de véritables parcours de formation. De cette manière, vous offrirez à vos étudiants une expérience de formation plus riche et plus efficace. Ceci, grâce à un bon dosage entre activités synchrones et asynchrones.

Combiner les activités synchrones et asynchrones

Les activités synchrones et asynchrones sont complémentaires et doivent toutes les deux exister pour une formation en ligne efficace et variée.

Les activités synchrones

La formation à distance synchrone se traduit généralement pas une classe virtuelle dans laquelle tout le monde est présent en même temps. Professeurs et apprenants évoluent ensemble, ils fonctionnent en temps réel et de manière synchronisée. Le cours filmé va donc se dérouler à une heure bien définie, un peu comme si le professeur se trouvait dans votre salon.

Les activités asynchrones

Ici, les professeurs et étudiants ne sont pas présents ensembles dans l’espace de formation. Il s’agit des activités que les apprenants vont réaliser de leur côté, à leur rythme grâce aux ressources proposées sur la plateforme. Les étudiants vont avoir accès aux cours en format pdf ou vidéo et peuvent ainsi adapter le temps de formation à leurs propres contraintes. C’est le principal avantage de la formation à distance asynchrone.

Pour résumer : En réalisant seulement des activités synchrones, vous allez perdre le plus gros des avantages de la formation à distance. De plus, cette modalité d’apprentissage n’est pas la plus efficace. Notez bien que les formateurs qui ont commencé par du « tout synchrone » devraient mettre en place des touches d’asynchrone dans leurs cours. Comment ? Voici quelques pistes :

  • En créant des activités de différents types (comme nous vous l’expliquions dans cet article) et également en enregistrant des vidéos bien choisies (découvrez notre article sur le sujet).
  • En se familiarisant avec les modalités proposées par le LMS de son établissement (toutes les infos dans cet article).
  • En envisageant de médiatiser ou faire médiatiser certaines de ses ressources essentielles, par exemple des diaporamas de cours. Leur transformation peut être spectaculaire.

Avec ce dernier point, nous touchons à ce que l’on appelle la médiatisation de vos supports. Comment transformer un diaporama classique en ressource interactive de formation en ligne ? Nous vous en reparlerons dans un prochain article !

Vous souhaitez connaitre la maturité digitale de votre organisme, testez-vous en 10 questions grâce à notre quiz !

, , , ,
Article précédent
Quelles activités dans vos formations en ligne ?

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu